Castel Lavardin
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le domaine du Lavardin en Vendomois, Uchronie des Royaumes Renaissants (1451 - ?)
 
AccueilS'enregistrerConnexion
-43%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris à 599€
599 € 1059 €
Voir le deal

 

 Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume_de_Jeneffe
Gaspode en errance
Guillaume_de_Jeneffe

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 31/03/2009

Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Empty
MessageSujet: Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!   Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Icon_minitimeVen 7 Oct - 0:42

Était-il besoin de préciser, encore une fois, que Guillaume de Jeneffe, premier chevalier de France à ce que l'on entendait parfois dire dans certains couloirs – la flagornerie n'avait aucune limite, convenons-en –, se réjouissait de rejoindre le Vendômois et les terres ducales. De prime, parce que son entente avec le maître des lieux lui tenait à cœur, et ensuite parce que les joutes étaient certainement le loisir qu'il prisait le plus. À tout le moins depuis qu'il n'entretenait plus avec les tavernes et leurs piliers la relation qui avait été la sienne lors des glorieuses années de Tournai. Aussi avait-il fait montre d'un réel enthousiasme à superviser, entre deux tours de garde, la préparation du conroi qui devrait le précéder en Touraine. Veiller à bien faire empaqueter les pièces d'armures, à ce que les lances soient bien de joute et non celles réservées aux félons et Bretons réunis, à ce que les chevaux aient du fourrage, bref, à remplir la tâche de palefreniers qui, du coup, se retrouvaient en pause. La préparation du Lavardin était pour le père de la moitié du royaume une cure de jouvence de première force.

Tout comme le fut la route. Couverte dans une ambiance relativement souriante, autant que le permettait la situation, et dans un calme que l'on eut pu dire absolu, n'eurent été les coursiers qui rattrapaient ou venaient à la rencontre de la compagnie afin de tenir le Grand Escuyer au courant de diverses informations qu'il ne pouvait ni ne devait ignorer, elle avait été l'occasion, pour le père, de conseiller sa fille, la baronne de Calmont, héritière sur le marché sans le savoir, de lui glisser quelque astuce et surtout de lui redire l'importance du courage dans ce qu'ils affrontaient ensemble depuis des mois et que, bientôt, elle affronterait également seule, sur la lice, seule à défendre ses couleurs. Car si elle ne joutait pas cette fois, il n'en restait pas moins qu'elle y serait appelé un jour ou l'autre et qu'il était hors de question qu'elle le doive faire vierge de toute connaissance de la chose.

Finalement, les remparts ducaux s'étaient découverts à leur regard et père et fille, qui avaient récupéré les valets en charge des bagages un peu plus tôt sur la route, purent saluer la garde et pénétrer, enfin, sur les terres de leur hôte.


- Voici le Lavardin, Bérénice. Le duc Llyr est l'une des personnalités les plus importantes du royaume. Mais il a aussi ses manies. Évite donc de lui donner du Vostre Grasce, il ne goûte cela que fort peu. Préfère le Sire ou le Messire, voire le Maistre, qu'il apprécie car cela lui rappelle le pouvoir qui fut le sien aux Cuisines du Louvre. Tu rencontreras ici une bonne part de ce que le Royaume compte de meilleur et de pire, de valeureux et de couards, d'honnête et de dissimulateur. Un avant-goût de Paris, en quelque sorte.

Et d'un sourire malicieux, il encouragea son héritière à lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Bérénice de Jeneffe
Plume et Encrier
Bérénice de Jeneffe

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/09/2010

Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Empty
MessageSujet: Re: Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!   Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Icon_minitimeVen 7 Oct - 22:25

Qui pouvait plus adorer et aduler son Père qu'elle même? Personne, il en allait de soi. Bien que peu présent - voir même absent - dans les premières années de sa vie, il avait réussi à prendre une place qui, au départ, était bien difficile à conquérir. C'est qu'il avait laissé une petite fille, un bébé même et qu'il avait retrouvé une adolescente sans repères, qui avait grandi et s'était forgée avec le peu qui lui avait été donné. Têtue, obstinée, encore plus obtus qu'un angle, elle n'avait toujours eu de cesse de vouloir l'affronter, de prétendre à qui voulait l'entendre que son Père, elle n'en avait cure. Mais la jeune lioncelle qu'elle était encore, n'en avait justement pas cure de son Père. Il avait reconstruit le pilier qui lui manquait, son Faucon ayant fait défaut depuis longtemps. Elle s'en était ainsi remise à lui, obéissante autant que faire se peut, bien décider à apprendre de lui tout ce qu'il lui offrirait afin qu'elle puisse devenir un jour Chevalier, comme lui. Elle était bien décidée à marcher dans les pas de son illustre géniteur, n'ayant pas vraiment hérité du gout de la politique qu'avait eu sa Mère avant elle. Il faut dire que les coups bas et les langues de vipères n'avaient pas vraiment été à son gout. La lame, elle avait avait un attrait bien plus intéressant. Qui plus est, c'était là la seule manière qu'elle avait trouvé pour prouver au Flamand qu'elle n'avait besoin de personne - excepté de lui- pour prendre soin d'elle.

Et c'est toute fière qu'elle lui avait arraché cette promesse de ne jamais se retrouver mariée. Avait elle seulement été prononcée cette promesse, ou avait elle voulu comprendre ce qu'elle avait voulu comprendre? Dans tous les cas, il y avait désormais là un détail sur lequel devrait se pencher tôt ou tard le Chevalier. Car il n'était immortel qu'aux seuls yeux de sa fille, encore bien insouciante de la mort et de ses méfaits, même si sa Mère avait passé l'arme à gauche. Lui ne pouvait pas mourir. Lui ne pouvait pas la laisser. Il ne pouvait plus l'abandonner ou alors seulement temporairement et seulement pour remplir ses offices. Elle pouvait bien lui laisser cela, même si elle s'en réjouissait peu, mais prenait un immense plaisir non dissimulé à le retrouver. Même s'ils n'échangeaient point, sa seule présence suffisait à satisfaire ce désir d'enfant, ce désir de protection et de sûreté. Et elle pu s'en abreuver alors qu'elle chevaucha tranquillement aux côtés de son Père. Et c'est la poitrine un brin bombée, le menton bien droit que la jeune fille se trouva au pied du ducal domaine avec le Chevalier. En d'autres temps, peut être y aurait il eu une autre femme. Mais la seule femme qui restait au Chevalier - du point de vue de sa fille - c'était elle même. D'autant que le Paternel avait eu l'ingénieuse idée de ne pas seulement jouter pour ses couleurs flamandes. Etrange satisfaction infantile, alors que bien des jeunes demoiselles de son âge auraient préféré que leurs couleurs soient portées par un jeune homme plus que bien sous tous rapports et bardés de titre. Mais la jeune héritière n'avait toujours pas trouvé un intérêt à la gente masculine. Inutile de préciser qu'un jeune d'Arduillet ne comptait pas en l'espèce. Ce n'était pas pareil parce que voila quoi. Un point c'est tout.

Alors que son Père lui expliquait un peu la personnalité du maître des lieux, elle se demandait si elle l'avait déjà croisé. A dire vrai, elle avait croisé tellement de monde depuis qu'elle était sortie de son couvent, qu'elle ne se souvenait pas de tout le monde. Il y avait donc encore pas mal de boulot en la matière. Elle ne put en tout cas pas s'empêcher de s'amuser suite à l'explicatif paternel. Elle se concentrerait donc le moment voulu pour ne pas faire de bourde à l'encontre du Duc. Pas question qu'il pense que le vieux Chevalier avait mal éduqué son unique progéniture. D'un coté, une unique progéniture en manque de convenances voilà qui aurait de quoi faire fuir tous les importuns, n'est il pas? Mais là n'était pas le temps de cette réflexion.

- Je prends note de vos conseils, Père. Me présenterez vous au Duc et à vos autres connaissances?
Voilà une belle occasion de rencontrer du monde, surtout en ces temps... troublés. Enfin, cela va bien nous changer de la guerre à laquelle nous sommes occupés. En profiterez vous pour me donner des leçons pour jouter? J'aimerais essayer un jour...
Poids plume aux joutes, en voilà une belle idée. A développer donc un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe
Gaspode en errance
Guillaume_de_Jeneffe

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 31/03/2009

Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Empty
MessageSujet: Re: Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!   Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Icon_minitimeSam 8 Oct - 0:20

Et donc ce jour était particulièrement favorable aux échanges père-fille. Ce qui, il était vrai, se multipliait ces derniers temps, les causes de tensions et autres explosions en tous genres se rencontrant de moins en moins fréquemment. La voila même prête à donner dans ces mondanités qui la désespéraient au plus haut point, quelques semaines plus tôt encore. Mais il était vrai que pouvoir penser à autre chose que la guerre devait être, pour une enfant – car c'était ainsi, malgré sa majorité héraldique, que son père la voyait, ou plus exactement voulait la voir –, plus qu'agréable. Il ne manquerait plus que cela lui plaise et qu'elle devienne une de ses pimbèches comme on en croise trop à Paris ou à Rennes.

Quoique, heureusement, la voila évoquant des entraînements martiaux. Ouf. Elle n'était donc pas tout à fait perdue pour la cause.


- Bien sûr que je te présenterai. Il ne manquerait plus que je te cache comme l'archevêque de Paris cacherait un fils bossu, si l'on écoute les dernières rumeurs de la capitale... Tu vaux bien mieux que cela, ma fille. Et parce qu'on ne peut pas toujours faire dans le viril bas du front, c'est bien un sourire attendri que le chevalier adressa à son enfant. Il va d'ailleurs te falloir te forcer à t'en souvenir, de toutes les rencontres que nous ferons ici, comme des autres, d'ailleurs. Il n'y a rien de plus impoli que d'oublier le nom d'une personne avec laquelle on a déjà discuté. Bon, sur le coup, le Flamand ne lui disait pas qu'il était aussi plus que recommandé de développer un arsenal de techniques destinées à faire comme si que on s'en souvenait alors qu'en fait le gus en question suscitait en vous autant de souvenirs que le jour de votre naissance. On garderait ça pour plus tard. Ou pour jamais. Il y avait une question de prestige paternel là derrière... Quant au reste...

Mais il fut interrompu par un de ses valets. Celui-ci désignait une pièce de terre, visiblement inoccupée. D'un hochement de tête, le chevalier indiqua que l'on y dresse les tentes. C'est qu'il avait oublié de s'enquérir des possibilités d'occupation de chambres dans le castel. Enfin, cela ne les dépayserait pas trop...

« Quant au reste, disais-je, ce sera avec plaisir. Mais il te faudra tout d'abord apprendre par l'observation, ici comme ailleurs. Vois d'abord comment les jouteurs s'équipent, comment ils se présentent, comment ils se préparent. Et assiste aux passes, analyse ce qu'il s'y déroule. Car tu auras certainement devant les yeux certains des plus expérimentés jouteurs que compte la France. Ensuite, nous en discuterons, et verrons ce que tu en as appris. Cela te convient-il ? »
Revenir en haut Aller en bas
Bérénice de Jeneffe
Plume et Encrier
Bérénice de Jeneffe

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/09/2010

Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Empty
MessageSujet: Re: Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!   Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Icon_minitimeLun 24 Oct - 19:43

Est-ce que cela venait d'elle, où son paternel ne cessait de se répéter? Observer, encore et toujours. Elle en avait un peu ras les boucles rousses, mais elle ne pouvait décemment pas lui dire. Elle ne faisait que ça, observer. Observer, encore et toujours. Toujours et encore. Et la mise en pratique alors? Niet. Nada. Que dalle. Mais pensez vous que le Paternel aurait compris qu'elle voulait passer au stade supérieur? Bien sur que non, même si cette envie se voyait comme le nez au milieu de la figure. Jouter la démangeait. Manier l'épée la démangeait. Même si ce n'était que pour l'entrainement, ça serait dix fois plus intéressant que de regarder et d'observer les autres s'adonner à ces activités. Il faudrait bien qu'il se décide. Ou alors il faudrait bien qu'elle arrive à le décider à sa place : il faudrait qu'elle réfléchisse à la chose. En temps voulus, quand son Père lui laisserait un peu quelques minutes à elle. Pas gagné... D'autant qu'elle n'escomptait pas le lâcher d'une semelle de chausse neuve.

Il allait forcément croiser du monde, qu'il lui présenterait et sans doute y aurait il quelqu'un pour reconnaitre par là qu'elle était une grande fille. C'est que les rêves de gosses, ça vous tient à la cervelle à cet âge. Fin bref. Sur le coup, elle n'avait pas d'autre choix que d'acquiescer aux propos du Chevalier.

Je suivrais vos sages conseils Père. J'observerais et ensuite nous ferons ensemble l'état de mes observations. Brave petite poupée rousse, papa sera fier de toi.

Mais avant, il faut aller nous installer, je pense sinon que nous allons être en retard. Enfin, sans vouloir vous commander Père... En retard? Possible, mais celui qui n'a jamais été en retard ose jeter une pierre sur l'adorable marionnettiste que je suis (^^). Et puis j'ai hâte de voir les gens qui sont venus aux joutes organisées par sa Grace. Y a til de grands jouteurs qui sont venus ici...? Et la discussion continua entre père et fille jusqu'au campement temporaire, jusqu'à ce que les jeux commencent.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe
Gaspode en errance
Guillaume_de_Jeneffe

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 31/03/2009

Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Empty
MessageSujet: Re: Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!   Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Icon_minitimeLun 24 Oct - 21:14

- C'est bien pour cela que je t'ai conseillé d'observer. Les joutes du Lavardin sont réputées pour rassembler l'élite des jouteurs de France, voire d'ailleurs. Et la victoire n'y est jamais le fruit du hasard. Bien fol, ou intrépide, est celui qui s'y inscrit sans avoir rompu de lances ailleurs. Tu pourras voir un redoutable couple auvergnats, les bar... pardon, les comtes Althiof et Korydwen. Ils proviennent d'Auvergne. Althiof est Grand Prévôt de France, et était déjà redouté sur la lice alors que tu n'étais qu'une enfant. Notre hôte est également un très fin jouteur. Mais comme tu l'imagines, nombreux sont ceux que je vais voir ici pour la première fois une lance à la main. Certains étaient encore des pages quand...

Et il laissa sa phrase en suspens. Revenir sur la douloureuse période de ce qu'il qualifiait du terme sibyllin d'« absence » lui était douloureux. Et les festivités de la Saint-Michel n'étaient nullement le lieu de semblables considérations. Elles seraient le lieu de toute autre chose, de discussions qu'ils voulaient plus légères, si tant est que discourir de la meilleure façon de mettre à bas un adversaire soit un sujet guilleret. Reportant son regard au loin, comme pour rétablir le calme dans son esprit, il fit glisser la conversation vers un sujet bien différent : « Tu as raison, il va nous falloir nous établir. J'ai entendu que nous ne serions pas les seuls nobles de Flandre, d'ailleurs. Peut-être pourras-tu en profiter pour rencontrer à nouveau ceux qui étaient présents aux dernières allégeances où nous parûmes ».

Ô que non, ce n'était pas très élégant de placer ainsi sa fille sur des charbons ardents. Mais elle devait apprendre, et Guillaume voulait que cela se fasse rapidement. Les convenances et la contenance allaient être au menu de ces quelques jours en Vendômois. Avant que, peut-être, la fille du chevalier ne soit amenée à des pratiques plus martiales.

« Choisis » et il ne précise pas « comme la capitaine d'une famille ou d'une compagnie », pourtant c'est bien cela qu'il a en tête, « où nous allons installer notre campement. Et explique moi la raison de ton choix ».

Le regard azur s'était reporté sur la tête que surmontaient de bien indisciplinées boucles rousses. C'est à toi, Bérénice.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Empty
MessageSujet: Re: Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!   Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée (ça vous surprend?) de... ben regardez qui poste!!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel Lavardin :: La Forteresse du Lavardin :: Les Festivités de la Saint Michel :: Saint Michel 1459-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser